Épisode 42

La lecture interactive enrichie – avec Pascal Lefebvre

Écoutez l'orthophonie simplement sur
Lorianne Lacerte - Icône - Apple podcastÉcouter sur GoogleÉcoutez sur Spotify

Dans le premier épisode de 2022, Lorianne reçoit Pascal Lefebvre, qui explique ce qu'est la lecture interactive enrichie, pourquoi cette méthode est importante et comment l'utiliser.

Avant d'entamer l'entrevue avec Pascal, Lorianne annonce que les nouveaux épisodes de podcast seront dorénavant produits une fois aux 2 semaines. Si vous n'avez pas encore écouté les 41 épisodes précédents, elle vous conseille de le faire !

Alors, qu'est-ce que la lecture interactive enrichie ?

C'est une façon de lire les histoires, que ce soit en groupe ou seul avec un enfant, de manière à favoriser un échange entre l'enfant et l'adulte. L'interaction est riche en apprentissages pour l'enfant, car l'adulte est encouragé à faire des pauses lors de la lecture pour poser des questions ou enseigner des nouveaux mots, d'où le terme « enrichie ».

Cette méthode de lecture implique qu'en lisant avec un enfant, l'adulte ne se concentre pas seulement sur un aspect du langage à la fois (ex. le vocabulaire). Des recherches ont plutôt démontré qu'il est très bénéfique de stimuler plusieurs aspects du langage en même temps lors de la lecture d'une histoire.

Est-ce mauvais de lire avec un enfant sans faire de pauses pour discuter avec lui ?

Bien sûr que non, car la lecture d'histoires expose l'enfant à une autre forme de langage, le langage écrit, que le jeune devra éventuellement apprendre lui-même. En fait, le langage écrit et le langage oral sont assez différents. Par exemple, dans un livre, on peut retrouver la phrase « ah, c'est une superbe matinée ! », tandis qu'à l'oral, on dirait « ah, c'est un beau matin ! ». 

Donc, NON, ce n'est pas mauvais de lire un livre à un enfant sans interagir avec lui pendant la lecture, mais OUI, c'est préférable de le faire, surtout dans les contextes d'apprentissage (ex. à l'école, à la garderie, etc.).

D'ailleurs, pour les enfants qui n'aiment pas être assis tranquillement à  écouter quelqu'un, le fait de créer une interaction pendant la lecture les rendra beaucoup plus intéressés par l'histoire et plus disposés à rester attentifs. 

Pour prouver cela, Pascal a fait une étude avec des éducatrices et des enfants. Pour commencer, les éducatrices lisaient un livre aux enfants sans interagir avec eux. Résultat ? Les enfants écoutaient pendant environ 10 ou 15 minutes avant de se tanner. Toutefois, après avoir formé ces éducatrices pour faire de la lecture interactive, ces mêmes enfants étaient capables de suivre la lecture pendant 20 à 30 minutes !

Concrètement, comment peut-on faire de la lecture interactive enrichie avec un enfant ?

Voici quelques principes de base pour faire de la lecture interactive enrichie :

1) Choisir des livres qui intéressent les enfants et qui contiennent beaucoup de mots de vocabulaire. 

2) Ne pas simplifier les mots enlisant les histoires, mais plutôt les expliquer.

3) Lire chacun des livres plus d'une fois. Plus l'enfant connaîtra l'histoire, plus il se sentira compétent. Souvent, les enfants ont des livres préférés qu'ils demandent toujours de lire, car ils ont appris à aimer ces livres et ils savent qu'ils vont les apprécier.

4) La première fois qu'on lit un livre avec des enfants (surtout si c'est dans un groupe), au lieu de poser des questions et que ce soit toujours les mêmes enfants qui répondent, on veut être un modèle. Voici des exemples :

➡ Si une phrase du livre dit : « le soleil est splendide », au lieu de demander aux enfants de nous dire ce qu'ils pensent que le mot « splendide » signifie, on veut leur donner la définition ,leur demander de redire le mot avec nous et peut-être même se promener avec eux pour identifier des choses splendides qui les entourent (ex. un arbre qu'on voit par la fenêtre). Ensuite, on peut relire la phrase qui présentait le nouveau mot, et poursuivre l'histoire.

➡  Si on arrive à une partie intéressante du livre, au lieu de demander aux enfants de faire une prévision de ce qui va se passer ensuite, on peut décrire l'une de nos théories et expliquer notre logique.

➡ Si on remarque des mots qui riment, on peut les faire ressortir aux enfants (ex. « regardez, tel mot se termine par le même son que tel mot, donc ces mots riment »).

 

5)  Lorsqu'on lit la même histoire une prochaine fois, on peut poser des questions, car grâce au modèle qu'on adonné au préalable, les enfants sauront comment répondre.

6) Parler du texte (ex. mentionner que le titre est gros, expliquer qu'on va suivre la lecture avec notre doigt, parler de la ponctuation, etc.).

7)  Après avoir lu l'histoire deux ou trois fois déjà, on peut la relire une autre journée en disant qu'on est très mêlés et qu'on risque de faire des erreurs. On peut inviter les enfants à nous corriger, ce qu'ils vont trouver fort amusant.

 

Après avoir lu une histoire avec un enfant, est-ce que c'est une bonne idée d'en faire un résumé ?

Oui, parce que ça montre à l'enfant comment on s'y prend pour raconter une histoire. On peut aussi attirer l'attention de l'enfant sur la structure du texte (le début, le milieu, et la fin).

Que retenir de cet épisode ?

En bref, ayez du plaisir avec votre enfant en lisant avec lui et utilisez ce moment pour discuter avec lui ! Ainsi, il développera peu à peu un goût pour la lecture.

Consultez le site web dédié à la lecture interactive enrichie !

Allez voir la page Facebook de Pascal

Consultez le site web dédié au développement professionnel que Pascal offre aux écoles et aux orthophonistes ! 

Pour suivre Lorianne sur Instagram : @lorianne_orthophoniste