Épisode 53

Les difficultés de lecture et d’écriture – avec Audrey Fortin

Écoutez l'orthophonie simplement sur
Lorianne Lacerte - Icône - Apple podcastÉcouter sur GoogleÉcoutez sur Spotify

Aimes-tu lire et écrire? 📚🖋

Peut-être que, pour toi, la lecture et l’écriture sont synonymes de travail, d’ennui, de solitude. 🥱

Ou bien, comme moi, tu es tout le contraire — tu as souvent le nez dans un bon livre et tu trouves un réel plaisir à sortir ta plume. 🤩

Quoiqu’il en soit, tu es sûrement d’accord que la lecture et l’écriture sont des habiletés essentielles dans la vie.

Sans la lecture et l’écriture, je me rendrais souvent à l’épicerie pour ensuite réaliser que je ne me souviens plus de ce que je voulais acheter. 🤔😅

Sur la route, je n’arriverais pas à suivre les panneaux de signalisation. 😬

Et, bien évidemment, je ne pourrais pas exercer le métier d’orthophoniste. 😭

Donc oui, la lecture et l’écriture, c’est important. On le sait déjà.

Mais qu’en est-il des enfants qui ont de la difficulté avec la lecture et l’écriture? Comment peut-on les aider? 🤗

Cette semaine, je me suis entretenue avec Audrey Fortin, une collègue orthophoniste, et on en a parlé. Dans cet épisode, tu trouveras plusieurs conseils pour aider ton enfant s’il semble avoir des difficultés en lecture et en écriture.

Ça t’intéresse? Ça tombe bien, moi aussi! 😉

Quelle est la grande différence entre les habiletés de langage et les habiletés en lecture et en écriture?

En 2018, Le Journal de Montréal a présenté le cas de Maniolo Poirier-Nantel, un garçon surdoué qui a appris à lire et à écrire par lui-même. Il n’avait même pas commencé la maternelle. 🤯

Évidemment, son exemple est exceptionnel.

C'est normal qu'un enfant apprenne à parler par l’exposition, c’est-à-dire en écoutant les mots que produisent ses parents et en les imitant. Par contre, pour la grande majorité (sauf Maniolo), l’apprentissage de la lecture et de l’écriture se fait par l’enseignement.

Quelqu’un doit s’asseoir avec eux, et leur montrer à lire et à écrire.

En tout cas, c’est comme ça que j’ai appris, moi! 😜

La méthode d’apprentissage du langage oral et du langage écrit est donc la grande différence entre les habiletés langagières et les habiletés en lecture et en écriture.

Est-ce que les difficultés langagières sont toujours évidentes en bas âge?

Souvent, oui. Mais toujours? Non. 😅

Examinons le cas de deux enfants fictifs. Je vais les appeler Catherine et Léo.

L’exemple de Catherine

À l’âge de 2 ans et demi, Catherine parle très peu. Lorsqu’elle arrive à dire un mot, les gens autour d’elle ne la comprennent pas. Sa maman a appris à décoder son langage, mais c’est difficile. 😫 Au lieu de faire des demandes, Catherine préfère faire des gestes.

Inquiets, ses parents prennent rendez-vous avec une orthophoniste pour évaluer Catherine. Au bout d’une rencontre, le diagnostic est clair : Catherine a un trouble développemental du langage (TDL).

Lorsqu’arrive le moment de commencer l’école et d’apprendre à lire et à écrire, Catherine a beaucoup de difficulté. Elle lit lentement et fait beaucoup d’erreurs grammaticales dans ses textes.

Ses parents croient qu’elle pourrait être dyslexique-dysorthographique, alors à 8 ans, Catherine se retrouve encore une fois dans le bureau d’une orthophoniste.

Mais cette fois-ci, Catherine ne reçoit pas de nouveau diagnostic. 😱 Pourquoi?

Parce que c’est le TDL de Catherine qui explique ses difficultés en lecture et en écriture.

L’exemple de Léo

Léo n’est pas un enfant hyper volubile, mais il parle bien. 😌 À la garderie, il joue avec ses amis et fait de courtes phrases. À la maison, il fait ses demandes et dit toujours « pourquoi? ».

Lorsqu’arrive le moment de commencer l’école et d’apprendre à lire et à écrire, Léo a beaucoup de difficulté. Il lit lentement et fait beaucoup d’erreurs d’orthographe.

Ses parents croient qu’il pourrait être dyslexique-dysorthographique, alors à 8 ans, Léo rencontre une orthophoniste pour une évaluation.

Mais, à la grande surprise de ses parents, Léo ne reçoit pas un diagnostic de dyslexie-dysorthographie. 😱

Léo a plutôt un TDL, et c’est ce qui explique ses difficultés en lecture et en écriture.

Les leçons?

Les exemples de Catherine et de Léo nous montrent que :

• Le TDL n’est pas toujours diagnostiqué en bas âge.

• Les difficultés en lecture et en écriture ne sont pas toujours de la dyslexie-dysorthographie.

• Le TDL peut avoir des répercussions sur les habiletés en lecture et en écriture.

Existe-t-il des signes pour identifier les enfants qui sont plus à risque de développer la dyslexie-dysorthographie?

On n’a pas de boule de cristal, donc on ne peut pas le savoir à 100 % avant que l’enfant commence l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, qu’il ait des difficultés, et qu’il se fasse évaluer.

Par contre, on peut observer quelques signes qui pourraient potentiellement indiquer que l’enfant pourrait avoir des difficultés en lecture et en écriture plus tard (comme tu le vois, rien n’est garanti 😅). En voici deux :

1. L’enfant a des difficultés avec la conscience phonologique.

La conscience phonologique, c’est la capacité à manipuler les sons dans les mots.

Si ton enfant a de la difficulté à séparer des mots en syllabes, à trouver des mots qui riment et à trouver le premier son dans les mots, il se pourrait qu’il ait des difficultés avec la conscience phonologique.

Pour en savoir plus sur la conscience phonologique, je t’encourage fortement à aller consulter l’épisode 23! 😄

2. L’enfant a des difficultés d’accès lexical.

L’accès lexical, c’est la capacité à aller chercher le bon mot dans le bon contexte.

Si ton enfant remplace souvent les mots par « ça » ou « chose » et s’il cherche souvent ses mots, il se pourrait qu’il ait des difficultés d’accès lexical.

Pour approfondir le sujet, tu peux aller consulter l’épisode 37! 😚

Quand et comment peut-on déterminer si un enfant a de la difficulté avec la lecture et l’écriture?

C’est une question complexe et remplie de nuances, mais voici quelques conseils pour t’aider à savoir si ton enfant a des difficultés en lecture et en écriture :

1. Compare ton enfant à d’autres enfants de son âge.

Bien sûr, tu ne diras pas à ton enfant que son frère Charles écrivait mieux que lui ou qu’il lisait plus vite que lui à son âge. Toutefois, tu peux quand même te fier au parcours de tes autres enfants pour savoir si ton coco ou ta cocotte est dans la norme.

Et si tu n’as pas d’autres enfants? 🤔

Tu peux parler avec quelqu’un qui travaille avec les enfants, comme l’orthopédagogue de l’école. Même si elle n’offre pas nécessairement un suivi à ton enfant, elle peut te guider. Par exemple, elle peut t’aider à discerner si ton enfant répond aux exigences en lecture et en écriture pour son âge.

2. Ne te dis pas que tu t’inquiètes pour rien.

C’est toi qui connais ton enfant le mieux, alors si sa manière de lire ou d’écrire t’inquiète, c’est sûrement avec raison. N’hésite pas à chercher de l’aide et à poser des questions.

3. Ne t’inquiète pas outre mesure.

Tu te dis peut-être : « Coudonc, c’est mêlant! On me dit de m’inquiéter, et ensuite on me dit de ne pas m’inquiéter! ».

J’avoue que ça pourrait sembler contradictoire, mais en fait, c’est une question d’équilibre.

Si ton enfant a commencé l’apprentissage de la lecture en septembre, ne panique pas s’il a encore de la difficulté en octobre. 😂

D’un autre côté, si ton enfant a commencé à lire et à écrire au début de la première année, qu’on est maintenant en février et que ses difficultés persistent (ou empirent! 😳), ne ferme pas les yeux sur le problème. 👀 Dans ce cas, tu ferais bien de relire le point no 2. 😅

4. Cherche à savoir quelles méthodes d’enseignement sont utilisées à l’école.

Si ton enfant a de la difficulté à apprendre les mots-étiquettes, tu peux utiliser une autre stratégie pour l’aider à lire et à écrire.

Par exemple, une maman a vu de beaux résultats chez sa fille lorsqu’elle s’est mise à lire avec elle les livres de la collection Une syllabe à la fois des Éditions MD. Au lieu d’encourager la mémorisation de mots-étiquettes, ces livres montrent aux enfants comment décoder les sons dans les mots. Les enfants sont donc plus autonomes et apprennent à lire plus de mots. 😁

Bien sûr, les mots-étiquettes ont de l’importance aussi, alors l’idéal est de combiner les deux méthodes d’apprentissage.

5. Vérifie la rapidité et la qualité du travail de ton enfant.

Si ton enfant sait lire et écrire, mais qu’il le fait très lentement et/ou en faisant beaucoup d’erreurs, c’est un signe qu’il éprouve des difficultés.

Ton coco ou ta cocotte aurait sûrement besoin d’un coup de pouce supplémentaire! 👍🤓

Je crois que mon enfant a des difficultés en lecture et en écriture : est-ce que je devrais consulter une orthophoniste?

Si ton enfant a appris à lire ou à écrire récemment et qu’il semble éprouver plus de difficultés que les autres jeunes de son âge, des mesures d’aide peuvent sûrement lui être offertes à l’école. Ne te gêne surtout pas de demander si ces mesures existent à l’école de ton enfant. 🙂 Peut-être que ton enfant fait partie des jeunes qui ont juste besoin de plus de temps et d’exposition au langage écrit pour s’améliorer! 😄

Par contre, si ton enfant a des difficultés qui persistent malgré l’aide qui lui est apportée, tu pourrais t’informer auprès de son professeur et de l’orthopédagogue de l’école pour savoir si, à leur avis, tu devrais consulter une orthophoniste.

Ces intervenants connaissent bien ton enfant et ses défis, alors c’est sûr qu’ils seront bien placés pour te guider. 😌

N’oublie pas qu’en première et en deuxième année, ton enfant est en train d’apprendre la lecture et l’écriture. Mais, dès la troisième année, ton enfant utilise la lecture et l’écriture pour apprendre.

Si, à ce moment-là, ton enfant n’est toujours pas à l’aise avec la lecture et l’écriture, il risque d’éprouver des difficultés dans toutes les matières.

Pour aider ton enfant, tu peux donc t’assurer qu’il a le soutien dont il a besoin pendant la période d’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Il est rarement trop tôt pour chercher l’avis d’une orthopédagogue ou d’une orthophoniste! 😇

En tant que parent, est-ce que je peux aider mon enfant s’il a des difficultés en lecture et en écriture?

Oui, absolument! 🤩

J’ai mentionné que certains enfants ont juste besoin de plus d’exposition au monde de la lecture et de l’écriture pour éprouver moins de difficultés. Eh bien, tu peux lancer des petits défis à ton enfant lorsque tu lis avec lui.

Par exemple, tu peux lire la majorité des mots, mais choisir certains mots qui sont à son niveau et lui demander de les lire. Ton enfant aimera participer à la lecture avec toi, et il sera fier de lui lorsqu’il réussira à lire les mots. 🏆😁

Aussi, si ton enfant veut juste lire les livres d’une certaine série, comme les livres sur Geronimo Stilton, ne le force pas à lire autre chose. On pourrait dire que c’est déjà très bon signe si ton enfant affectionne particulièrement un type de livres : ça veut dire qu’il développe son intérêt pour la lecture.

On s’accroche aux petites victoires, hein?! 😝💪

Comment se passe une évaluation de la lecture et de l’écriture avec une orthophoniste?

En tant qu’orthophoniste, on ne donne pas un diagnostic de dyslexie-dysorthographie sur un coup de tête. On passe généralement quelques heures avec l’enfant, et ensuite, on analyse toutes les données recueillies et on rédige notre rapport.

Soit dit en passant, le rapport est d’une dizaine de pages, alors ce n’est vraiment pas une mince affaire! 🤯

Lors de l’évaluation, l’enfant doit passer des tests standardisés qui permettent de savoir où il se situe par rapport à des centaines d’enfants de son âge.

Si l’enfant a de la difficulté à lire et à écrire, on ne se contente pas de le confirmer. On creuse pour connaître la nature précise de la difficulté et on cherche à l’expliquer. 🔍🤔 On fait aussi le tour du profil langagier, auditif et attentionnel de l’enfant pour éliminer les diagnostics différentiels.

Ouf ! Ça semble compliqué? 🥴

Honnêtement, oui, ce l’est. Mais chaque étape est nécessaire pour mieux comprendre l’enfant et pour lui apporter une aide spécifique à ses besoins. 🙌

Est-ce que la dyslexie-dysorthographie peut se résorber avec le temps?

Malheureusement, un enfant qui a un diagnostic de dyslexie-dysorthographie risque de continuer à éprouver des difficultés en lecture et en écriture tout au long de sa vie.

Par contre, les difficultés en lien avec la lecture (dyslexie) ont tendance à s’estomper avec le temps. Elles ne disparaissent pas complètement, mais elles sont moins présentes. ☺

De leur côté, les difficultés en écriture (dysorthographie) ont souvent un plus grand impact à long terme que la dyslexie. Pourquoi?

Parce que lorsqu’on lit, on peut se fier à des repères (comme le contexte) pour déduire le sens de ce qu’on ne comprend pas. Mais lorsqu’on écrit, on ne peut pas se fier sur autre chose. 😬

C’est logique, tu ne trouves pas? 😅

Que peux-tu retenir de cet épisode?

J’aimerais que tu te souviennes que si ton enfant a des difficultés en lecture et en écriture, tu peux faire quelque chose pour l’aider. 🥰 Tu peux en discuter avec son enseignant, avec l’orthopédagogue scolaire, avec une orthophoniste… Bref, tu peux agir pour apporter l’aide nécessaire à ton enfant. 😉

Et qui sait? Peut-être que tu te seras inquiétée pour rien, finalement. Mais au moins, tu auras le cœur net. 😇

Va voir le site web de la Clinique Horizons et celui des Éditions Horizons.

Suis-moi sur Facebook et sur Instagram (@lorianne_orthophoniste) !

Consulte le document d'Audrey sur l'accompagnement des enfants en lecture.