Épisode 57

La meilleure personne pour aider un enfant avec son langage

Écoutez l'orthophonie simplement sur
Lorianne Lacerte - Icône - Apple podcastÉcouter sur GoogleÉcoutez sur Spotify

Quand on a un enfant, beaucoup de choses changent. 

On achète des montagnes de couches 🧷, on baby-proof la maison, on s’endort et on se réveille à des heures impossibles 🥱😴…

Comme tu peux le voir, je parle par expérience. 🤣

Bon, je n’ai pas 12 enfants comme les Québécoises d’autrefois, mais j’en ai deux. Deux belles poulettes que j’aime de tout mon cœur. 🥰

La plus grande, Juliette, a 7 ans et est en première année. Sa petite sœur, Lily-Rose, va avoir 5 ans. 

Avoir ces deux cocottes-là, ça a changé beaucoup de choses.

Je ne parle pas juste des couches, des coins protecteurs sur les meubles et de la fatigue. 😅😆

Mes filles ont aussi changé ma vision de l’orthophonie, et je vais t’expliquer pourquoi. 😉

Juliette, une petite fille anxieuse

Ma fille aînée, Juliette, est anxieuse. 😟

Ce n’est rien de nouveau. Mon chum et moi le savons depuis qu’elle est toute petite.

Donc, évidemment, dans mon rôle de maman, j’ai senti que je devais aider ma fille.

Mais il y avait un problème. 😑

En fait, autant que Juliette est anxieuse, autant que moi, je ne le suis pas. 😅

Si j’avais déjà connu des sentiments comme ceux de ma fille, je me serais sentie qualifiée pour lui donner des trucs.

Mais là, je n’avais rien. Nada. 😖🤷‍♀️

J’ai fait une maîtrise en orthophonie, pas en psychologie ! 😩😵

Heureusement, mon ami Google est venu à ma rescousse. J’ai passé un bon bout à lire presque tous les articles que je pouvais trouver sur l’anxiété chez les enfants. J’ai aussi écouté des podcasts, demandé conseil à des travailleuses sociales… Bref, j’ai pas mal tout fait pour m’informer sur l’anxiété et pour essayer d’aider ma fille. 💻🎧🗨

Ensuite, lorsque Juliette a commencé la première année, elle a pu rencontrer Mme Sophie, une éducatrice spécialisée.

Mme Sophie a fait des ateliers de groupe pour aider les enfants anxieux, et ma fille a pu y participer.

J’étais super contente ! 😁 Je me disais : « YESSSS  ! Enfin, une personne mieux placée que moi va pouvoir aider ma fille ! ». 🎉

Et c’est vrai, Mme Sophie était bien placée pour aider ma fille.

Elle lui a partagé plein de stratégies pour gérer son anxiété, et ma fille a tout retenu. 

Mme Sophie m’a même dit qu’elle croyait que ma fille aurait pu animer les ateliers à sa place ! 😂

Donc les stratégies, Juliette les connaissait. 👍

Ce qu’il restait, c’était de les appliquer au quotidien.

Mais ça, ce n’était pas le travail de Mme Sophie. 🤔

Mme Sophie n’était pas à la maison tous les jours pour guider Juliette dans les techniques de respiration. Quand Juliette s’imaginait qu’elle échouerait à son prochain examen, Mme Sophie n’était pas là pour lui demander si ses craintes étaient réelles ou imaginées.

Ce bout de chemin là, c’est Juliette, mon conjoint et moi qui avons dû nous en occuper. C’était notre travail, à nous.

Mon conjoint et moi étions donc officiellement les meilleures personnes pour aider notre fille. 💪☺

Pourquoi je t’ai parlé de tout ça ?

Tu te demandes peut-être pourquoi je t’ai raconté tout ça. 🤨😅

En fait, c’est parce que cette expérience m’a fait réaliser quelque chose, et ça m’a tellement marquée que j’ai décidé de partager ma réflexion avec tout le monde.

Je l’ai écrite en grosses lettres sur ma page d’accompagnement parental sur mon site web, et je vais te la mentionner ici aussi.

C’est tout simple, mais j’y crois sincèrement. 🤩

Tu es la meilleure personne pour aider ton enfant.

Oui, c’est ça.

Je t’avais bien dit que c’est simple ! 😋

Tu es la meilleure personne pour aider ton enfant.

Quand j’ai créé la page de vente pour ma formation aux parents, certaines personnes m’ont dit que j’y allais un peu fort. 😅

« Tu ne serais pas mieux de dire : “Tu es l’une des meilleures personnes pour aider ton enfant” ? Ou sinon : “Tu peux aider ton enfant” ? ».

Des commentaires comme ça, j’en ai eu plusieurs. 

Honnêtement, j’y ai pensé. J’ai pensé à diluer mon message, à l’atténuer, question de ne choquer personne. 🤔

Mais au final, ce n’est pas ce que je voulais faire.

Parce que j’y crois, à mon message. J’y crois profondément.

Alors, pourquoi est-ce que je crois que tu es la meilleure personne pour aider ton enfant ?

Je dois bien avoir des raisons de penser comme ça, non ? 🤔😅

Eh oui, j’en ai plein ! 😁

En voici 5 :

1. Tu peux aider ton enfant au quotidien.

Tu vois ton enfant le matin quand il mange son bol de céréales 🥄, tu es avec lui pour l’aider à brosser ses dents 🦷, tu es là au moment du dodo 😴…

Bref, tu passes beaucoup de temps avec lui. 

Tout le temps que tu passes avec lui, c’est une occasion qui s’ouvre à toi. Une occasion de stimuler le langage de ton enfant.

Et sérieux, c’est tellement plus efficace de stimuler le langage de ton enfant au quotidien plutôt que de réserver un moment précis pour le faire. Les enfants coopèrent vraiment mieux, et c’est 100 fois plus agréable pour tous ceux qui sont impliqués. 😉

2. Tu connais ton enfant.

Tu sais ce dont il a besoin. Tu sais il est rendu où.

Pour preuve, quand je travaillais dans ma clinique, je voyais plein de cocos en évaluation.

Et devine quoi ? 😲

La plupart du temps, les parents arrivaient dans mon bureau avec une description hyper précise des difficultés de leur enfant. 

Donc, vu que tu connais bien ton enfant (probablement mieux que n’importe qui d’autre), tu ne penses pas que ça fait de toi la meilleure personne pour l’aider ? 🤗

Parce que moi, oui. C’est ça que je pense. Même, j’en suis convaincue. 😁

3. Tu peux te concentrer sur ton enfant.

Quand je travaillais en clinique, je voyais souvent 6 ou 7 enfants par jour. 😪 J’avais beau aimer chaque enfant, je ne pouvais pas prendre beaucoup de temps à penser à chacun d’eux.

Mais pour toi, c’est différent.

Tu peux te concentrer sur ton enfant. 

Tu peux donner à ton enfant un niveau d’attention qu’une orthophoniste ne pourrait jamais lui fournir. 

On voudrait bien, mais on est débordées. 😥

D’ailleurs, c’est ce qui a inspiré mon programme de coaching parental.

Au lieu de passer 100 heures à parler à 100 parents différents, j’ai créé des formations qui me permettent d’aider un maximum de parents en même temps. 

Efficacité, check ! ✅

4. Tu veux le mieux pour ton enfant.

En tant que parent, on veut que notre enfant soit bien. On veut qu’il devienne une personne heureuse, autonome, bien entourée. 😇

Bien sûr, j’exclus ici le faible pourcentage des parents qui, si tu me permets d’être un peu harsh, n’ont pas d’allure. 

Mais c’est vraiment un pourcentage très faible.

Selon mon expérience, je dirais que 99,999 999 % des parents ont de bonnes intentions et veulent aider leur enfant. 

Et c’est clair que tu en fais partie ! 🤗

En même temps, je ne te connais pas, donc je n’ai pas vraiment de moyen de le savoir.

Sauf que oui, j’en ai un. 😉

Avoue que je pique ta curiosité, là ! 😲

T’inquiètes, je ne fais pas de magie. Et si tu regardes dehors, tu verras que je n’ai pas envoyé de drone pour t’espionner. 😂

Mais je suis convaincue que tu fais partie du 99,999 999 % des parents parce que tu es en train de lire cet article.

Si tu prends du temps dans ta journée (ou dans ta nuit) pour lire mon article ou pour écouter mon épisode de podcast, c’est parce que quelque part, tu te soucies du développement langagier de ton enfant. 🥰

Et juste ça, juste le fait que tu care, ça me prouve que tu es vraiment la meilleure personne pour aider ton enfant. 🙌😁

5. Tu as accès à une TONNE de ressources pour t’aider.

À date, on a déterminé que…

  • tu peux aider ton enfant au quotidien ;
  • tu connais ton enfant ;
  • tu peux te concentrer sur ton enfant ;
  • tu veux le mieux pour ton enfant.

Maintenant, il te reste juste une étape à franchir pour faire de toi la meilleure personne pour aider ton enfant.

Je te préviens, l’étape peut prendre du temps. Ce n’est pas instantané. Ça va prendre des efforts.

Mais je sais que tu es capable. 💪

En bref, tu dois développer tes connaissances.

Parce que dans la vie, on ne peut pas tout savoir. C’est impossible. 😅

Alors, si tu remarques que ton enfant a des difficultés, mais que tu ne sais pas du tout comment l’aider, c’est normal.

Believe me, I’ve been there. 😅

Souviens-toi que moi, l’anxiété, je ne connais pas ça. 

Mais est-ce que ça fait de moi une moins bonne personne pour aider ma fille ? 

Non. ❌

Ça fait de moi une personne qui a besoin d’être outillée, d’être accompagnée et d’être supportée pour que je puisse aider ma fille. ✅🤗

Si tu penses que c’est ce dont tu aurais besoin aussi, j’ai plein de belles ressources pour toi.

Juste un petit disclaimer, par contre : même si j’ai maintenant plus de connaissances dans le domaine, je ne te serais peut-être pas d’une grande aide si ton enfant fait de l’anxiété. 

Mais si tu t’inquiètes concernant le langage de ton enfant…

Là, ÇA, c’est mon domaine ! 👌😎

Pour commencer, tu peux faire le tour de mon podcast, lire mes articles de blogue, et télécharger ma grille de pré-évaluation du langage.

Si tu aimes ce que tu apprends et que tu aimerais en savoir encore plus, tu peux faire l’un (ou chacun !) de mes Minis coups de pouce

Et si tu veux creuser le sujet encore plus, j’ai conçu un programme d’accompagnement parental exprès pour toi. 

Donc non, un manque de connaissances ne fait pas de toi une moins bonne personne pour aider ton enfant. 

Il faut juste que tu saches trouver de l’aide à la bonne place. 

Puis, pas que je suis biaisée, mais à date, je trouve que tu fais bien ça. 😏

Est-ce que ça veut dire que les services offerts dans le bureau d’un professionnel ne sont pas utiles ?

Non, ce n’est pas ce que je veux dire. 

Je suis d’accord que oui, dans certains cas, ça peut être une bonne idée de consulter un professionnel et de faire évaluer son enfant. 👍

En fait, il faut que tu y ailles selon ton style de personnalité.

Le style de personnalité ? 🤨 

Oui, oui. Le style de personnalité. 😜

Je t’explique. 🤓

Peut-être que toi, tu aimes voir les choses de tes propres yeux, « en vrai ». 👀 Peut-être que tu es plus terre-à-terre, concrète. Peut-être que pour toi, le meilleur moyen d’aider ton enfant, ce serait de t’asseoir avec ton enfant et avec une orthophoniste, puis d’observer leur interaction.

Peut-être que ça, c’est ce dont tu as besoin. 

Et c’est parfait. C’est bien correct comme ça. ☺

Ou sinon, peut-être que tu es plus du genre autodidacte. Au lieu d’observer les autres, tu aimes expérimenter, essayer, découvrir. 🤔🤩 Tu préfères fouiller par toi-même sur Internet plutôt que de passer du temps dans le bureau d’un professionnel.

Et ça aussi, c’est parfait. C’est bien correct comme ça. 😊

Donc dans le fond, je t’encourage à vivre ta vinaigrette. 💃🥗

De toute façon, ça ne changera pas le fait que tu es quand même la meilleure personne pour aider ton enfant.

C’est juste la méthode d’y arriver qui sera différente. 

Pourquoi je préfère l’accompagnement parental aux interventions dans un bureau

Tu t’en doutes sûrement, mais j’ai quand même un parti pris pour l’accompagnement parental. 🤭

Par expérience, les parents qui consultent en orthophonie et qui essaient de reprendre les activités de l’orthophoniste à la maison frappent parfois un mur. 

Je ne dis pas que ce serait ton cas, mais je veux te prévenir.

Si tu décides de consulter une orthophoniste dans son bureau, tu dois donc être consciente de certaines choses. 💁‍♀️

Les activités faites par l’orthophoniste ne peuvent pas toujours être faites à la maison.

Souvent, nous, les orthophonistes, on a des armoires pleines de jeux qu’on utilise avec les cocos qu’on rencontre. 🤩

Mais réalistement, la plupart des parents n’ont pas accès à tout ce matériel. 😬

Donc, au lieu d’essayer de copier exactement les mêmes activités que fait l’orthophoniste, n’hésite pas à lui demander comment tu pourrais les adapter à la maison. 🤓🏡

Le contexte est différent.

Lorsque ton enfant va voir l’orthophoniste, le contexte est différent que quand tu décides de pratiquer des sons avec lui à la maison. 

Certains enfants adorent poursuivre les activités de l’orthophoniste entre les rencontres, mais d’autres ne veulent absolument rien savoir. 😑 Pour eux, le bureau de l’orthophoniste = pratiquer des sons, et la maison = jouer (et il ne faut surtout pas mêler les deux ! 😅).

Ça aussi, ça dépend de la personnalité. Mais cette fois-ci, il est question de la personnalité de ton enfant.

Tu devras donc peut-être t’ajuster pour trouver une méthode qui vous convient, à tous les deux. ☺

La relation entre vous deux est différente.

Comme je l’ai dit tantôt, tu connais ton enfant.

Tu le connais très, très bien.

Donc forcément, un lien spécial vous unit. Ton enfant est à l’aise avec toi, et il se permet plus de choses en ta présence. C’est la vie.

Alors qu’il ne ferait peut-être jamais une crise à l’orthophoniste parce qu’il ne veut pas pratiquer des sons avec elle, il ne s’empêchera pas de t’en faire une à la maison pour la même chose. 😅

Ce n’est pas parce que tu n’as pas le tour. 🙅‍♀️ 

C’est juste parce que ton enfant sait qu’il peut agir différemment avec toi. 

À la fin d’une rencontre en orthophonie, ton enfant sera tanné.

J’avais l’habitude de faire des activités avec un enfant pendant 50 minutes, puis de faire venir le parent pour les 5 dernières minutes à la fin de la rencontre.

Pendant que l’enfant tirait sur la sacoche de sa maman, j’essayais de lui expliquer ce que j’avais fait pendant la rencontre. Je voulais aussi lui donner des trucs pour pratiquer les mêmes choses à la maison.

Mais j’ai réalisé que le timing n’était pas super. 🥴

Imagine : l’enfant vient de passer 50 minutes à faire des efforts pour se concentrer, et là, sa maman arrive. Si sa maman arrive, l’enfant suppose que c’est l’heure de partir.

Sauf que non, maman reste pour jaser. 😫

Pour l’enfant, c’est long et plate, donc il essaie d’attirer l’attention de sa maman. Il parle fort, il tape sur sa jambe… N’importe quoi pour l’encourager à partir !

Et meanwhile, je suis en train d’expliquer quelque chose d’hyper important à sa maman.

Non, ce n’est pas une situation idéale. 😂

C’est pour ça que je me suis tournée vers le coaching parental. Ça me permet d’avoir un moment pour échanger avec les parents, pour leur donner des conseils, sans que leur enfant soit dans le background à faire une crise pour partir. 😅

En plus, au lieu d’avoir juste un petit 5 ou 2 minutes pour parler au parent, je peux prendre plus de temps. Je peux aller en profondeur. Je peux aider plus et aider mieux. 

Pour vrai, ça fait toute la différence ! 😍

Le mot de la fin

Conclusion de la chose ? 🤔

Eh oui, tu me vois venir. 😜

Tu es la meilleure personne pour aider ton enfant. 😁

J’aimerais que tu gardes ça en tête. J’y crois sincèrement, et j’espère que tu commences à le croire aussi. 

Si j’ai pu aider Juliette avec son anxiété alors que je n’avais aucune expérience avec ça, je suis convaincue que toi, tu peux aider ton enfant avec son langage. 🙌

Et si tu aimerais un coup de main, je suis là, prête à t’accompagner.

Alors, tu veux faire un bout de chemin avec moi ? 🤗

Si ce n'est pas déjà fait, je t'encourage à me suivre sur Instagram. Tu n'as qu'à chercher @lorianne_orthophoniste pour me trouver. Tu peux aussi me suivre sur Facebook, et je t’invite à joindre mon groupe pour échanger avec d’autres personnes qui s’intéressent à la stimulation langagière. 

Pour plus d'informations sur mes formations aux parents et aux éducatrices, c’est par ici.