Épisode 25

Le développement et la gestion des émotions - avec Joanie Loisel

Écoutez l'orthophonie simplement sur
Lorianne Lacerte - Icône - Apple podcastÉcouter sur GoogleÉcoutez sur Spotify

Dans cet épisode, Lorianne reçoit Joanie Loisel, psychoéducatrice, et elles discutent du développement des émotions et de comment aider les enfants à mieux les réguler.

Peu importe qui nous sommes, nous vivons des émotions. Qu'est-ce qu'une émotion ? Une émotion, c'est comme un message provenant de notre corps afin de nous aviser qu'il se passe quelque chose. Malheureusement, nous avons parfois tendance à vouloir ignorer les messages de ce genre.

Y a-t-il une différence entre une émotion et un sentiment ?

Oui, il y en a une! En fait, une émotion aura lieu pendant un bref moment (ex. avoir peur quand on entend une sirène de pompier, être joyeux car quelqu'un nous a fait une surprise, etc.), tandis qu'un sentiment, ça perdure dans le temps (ex. un sentiment amoureux, le bonheur, etc.).

Que sont les émotions de base ?

Il existe plusieurs catégorisations des émotions. L'une d'entre elles, celle du psychologue Paul Ekman, est souvent utilisée. Selon cette théorie, qui date de 1984, il y aurait 6 émotions fondamentales. En 2014, toutefois, l'Université de Glasgow a remis en question la théorie du psychologue et a affirmé qu'il y aurait plutôt 4 émotions de base : la joie, la colère, la peur et la tristesse. Bien sûr, il existe des centaines d'émotions, et c'est le cas des couleurs aussi. D'ailleurs, lorsque nous mélangeons les couleurs primaires, nous obtenons d'autres couleurs. C'est la même chose qui se produit lorsque nous ressentons plus d'une émotion de base à la fois. Nous vivons donc des émotions que l'on qualifie de « complexes », comme la honte, la jalousie, la susceptibilité, etc.

Comment les émotions se manifestent-elles chez les enfants ?

Les enfants ont une moins bonne compréhension des émotions que les adultes. Ils auront donc de la difficulté à identifier des émotions complexes, et manifesteront plus facilement des émotions de base. Ainsi, un enfant qui est déçu (émotion complexe) ne saura peut-être pas que c'est ce qu'il ressent, et il se mettra plutôt en colère (émotion de base). En fait, chez les enfants, la colère a souvent tendance à masquer l'émotion qui est vécue réellement. 

Comment les émotions se développent-elles chez les enfants ?

Il est important de savoir que dans le cerveau, les émotions sont séparées des façons de les gérer -- elles ne se trouvent pas à la même place. C'est pourquoi plus l'enfant est en bas âge, moins le chemin pour passer de l'émotion à la manière de la régler sera développé. 

Généralement, entre l'âge de 2 et 6 ans, l'enfant sera capable d'exprimer ses expériences émotionnelles (à moins, bien sûr, qu'il ait des difficultés langagières, qui pourraient l'empêcher de trouver les mots pour décrire ce qu'il ressent). Si l'enfant n'arrive pas à s'exprimer par des mots, il pourrait être pratique d'utiliser le langage des signes pour enfants afin qu'il puisse identifier l'émotion qu'il vit. Toutefois, avant de demander à l'enfant s'il vit une émotion complexe, comme la déception ou la jalousie, nous voulons nous assurer que l'enfant sache ce que cette émotion signifie et, au besoin, prendre le temps de lui expliquer. Sinon, il risque de se sentir incompris.

De manière naturelle, entre 2 et 6 ans, l'enfant va classer les émotions en deux catégories : les émotions positives et les émotions négatives, selon sa perception des choses. Cela étant, un enfant qui fait une crise verra sûrement la colère comme une émotion négative dû à ce qu'il ressent au fond de lui, et cela encore plus si l'adulte qui intervient crie ou a une réaction désagréable pour l'enfant ! Cependant, un adulte qui montre à l'enfant qu'il a le droit d'être en colère lui apprendra que toutes les émotions sont sur le même pied d'égalité, car elles sont toutes valides. 

De 3 à 7 ans, l'enfant apprend le rôle de la perception des autres face à ses émotions. À ce moment-là, il pourra peut-être masquer ce qu'il ressent. Par exemple, un enfant qui tombe et qui se blesse sera triste, mais si de 0 à 3 ans, ses parents lui ont toujours dit de ne pas pleurer et de ne pas être triste quand on se fait mal, l'enfant voudra cacher son émotion (bien qu'il la vive quand même). 

Autour de 8-9 ans (ou parfois avant), l'enfant comprend l'incidence des règles morales. S'il réagit de manière impulsive face à une situation qui le déçoit (ex. arracher un jouet à quelqu'un car il le voulait), il se sentira donc peut-être mal d'avoir agi de la sorte et il réalisera qu'il n'a pas su garder le contrôle de ses émotions. 

Vers 9 et 10 ans, l'enfant comprend vraiment qu'il vit des émotions mixtes, c'est-à-dire deux émotions en même temps, et il est capable de les exprimer. 

Comment un enfant peut-il réguler ses émotions ?

Pour y arriver, l'enfant aura besoin d'accompagnement. Comme il ne connaît pas le chemin entre l'émotion et la gestion de cette émotion, il se sentira laissé à lui-même et angoissé s'il n'a pas d'aide, et sa crise durera plus longtemps. 

Comment aider un enfant à réguler ses émotions ?

Il y a plusieurs façons de le faire, mais voici une méthode simple pour y arriver :

  • Expliquer les émotions de base (et, dans le cas d'un enfant plus vieux, quelques émotions complexes) et s'assurer que l'enfant les comprenne et qu'il puisse les associer au langage non-verbal
  • Aider l'enfant à reconnaître les émotions que les autres vivent pour qu'il puisse ensuite reconnaître les émotions qu'il vit lui-même (par exemple, le parent peut dire : « oh, je vois que tu croises les bras… est-ce possible que tu sois en colère ? »)
  • Aider l'enfant à régulariser l'émotion (faire des respirations, s'isoler dans un endroit calme, etc.)

Une stratégie universelle pour gérer une émotion, c'est de la verbaliser (mettre des mots sur ce que l'on ressent). Si l'enfant est incapable de le faire lui-même, peut-être dû à des difficultés d'accès lexical, l'adulte devra essayer de le faire pour lui et chercher à comprendre ce que l'enfant ressent. Mettre des mots sur nos émotions apaise nos structures cognitives. 

N'oublions surtout pas que les émotions sont normales, et que c'est normal aussi que les enfants ne soient pas aussi habiles que les adultes pour les gérer. C'est pourquoi nous devons les aider !

Pour visionner sa vidéo sur les signes des 4 émotions de base, cliquez ici.

Pour suivre Joanie sur Facebook, cliquez ici.  

Pour consulter des outils d'aide faits par Joanie, cliquez ici.

Pour lire les articles écrits par Joanie sur le site web Ouikid, cliquez ici.

Pour suivre Lorianne sur Instagram : @lorianne_orthophoniste

Pour avoir une idée du développement du langage attendu en fonction de l’âge, consultez cet outil de pré-évaluation du langage pour les enfants de 12 mois à 6 ans.

catégorie :

No items found.
No items found.

Tu as aimé cet épisode ? 📌Épingle le sur Pinterest pour le retrouver facilement!

Dans cet épisode de podcast, Lorianne Lacerte, orthophoniste, discute avec Joanie Loisel, psychoéducatrice, du développement des émotions et de comment aider les enfants à mieux les réguler.
Dans cet épisode de podcast, Lorianne Lacerte, orthophoniste, discute avec Joanie Loisel, psychoéducatrice, du développement des émotions et de comment aider les enfants à mieux les réguler.
Dans cet épisode de podcast, Lorianne Lacerte, orthophoniste, discute avec Joanie Loisel, psychoéducatrice, du développement des émotions et de comment aider les enfants à mieux les réguler.