Épisode 30

Comment aider son enfant à raconter

Écoutez l'orthophonie simplement sur
Lorianne Lacerte - Icône - Apple podcastÉcouter sur GoogleÉcoutez sur Spotify

Pour commencer, qu'est-ce que la narration ?

C'est la capacité ou l'habileté à raconter     quelque chose. Ça fait partie des habiletés discursives (ex. discours narratif, discours explicatif, discours descriptif, etc.). C'est l'un des types de discours qui est en émergence à l'âge préscolaire, et ça se développe avec le temps. 

Afin de bien raconter, l'enfant doit avoir une bonne compréhension du monde qui l'entoure, avoir un bon vocabulaire, bien articuler, produire des phrases… Même un enfant sans difficultés au niveau du langage peut avoir de la difficulté à raconter quelque chose.

Le développement de la narration :

Entre 2 et 3 ans, l'enfant voudra commencer à raconter des événements. Toutefois, il aura besoin de beaucoup d'aide de l'adulte pour structurer ses idées. L'adulte devra poser les bonnes questions. 

Vers 3-4 ans, la narration aura un peu plus de sens et aura un meilleur fil conducteur, sans nécessairement avoir un début, un milieu et une fin.

Vers 5 ans, l'enfant va nommer plusieurs événements sans les relier ensemble. Ce ne sera pas toujours cohérent.

Entre 5 et 6 ans, l'enfant pourra raconter de manière plus organisée en utilisant des marqueurs de relation (ex. « et là, … », « après ça, … »).

Les habiletés narratives se développent jusqu'à environ l'âge de 10 ans.

Quel est le rôle de l'adulte quand un enfant raconte quelque chose ?

L'adulte doit aider l'enfant à relever les détails importants de son histoire et à avoir un discours plus organisé. Comment faire ? En étant un modèle pour l'enfant. Par exemple, si on veut montrer à l'enfant comment raconter sa journée, on peut commencer par raconter la nôtre.

Comment organiser ce que l'on raconte ?

Une histoire inclut généralement des personnages, une époque, un emplacement, un événement marquant (problème), des péripéties et une fin. 

Les supports visuels (des images qui incitent l'enfant à rajouter des détails comme quand, où, qui, etc.) peuvent être utilisés pour aider l'enfant à organiser son discours. On peut aussi poser des questions au fur et à mesure. Plus l'enfant vieillit, plus il saura comment structurer son récit.

Comment aider l'enfant à développer sa capacité à raconter ?

On peut lui demander souvent de raconter ce qui se passe dans les histoires qu'on lit avec lui, les films qu'on regarde, etc. À la fin de l'histoire, on peut répéter ce qui s'est passé afin d'être un modèle pour l'enfant. On peut ensuite lui demander de raconter à son tour le scénario.

Vous pouvez aussi utiliser des photos d'événements (ex. sortie au zoo, vacances, etc. ) et raconter avec l'enfant certaines choses qui se sont passées lors de ces sorties. Ceci aidera l'enfant à être capable de raconter des histoires qu'il a vécues seul.

Un calendrier peut aussi être utile pour aider l'enfant à se situer dans le temps et à comprendre les notions temporelles. Vers 3 ans et 3 ans ½, les enfants vont commencer à associer « hier » aux événements passés et « demain » au futur.  À partir de 4 ans ½, ils comprennent mieux ces concepts. 

Si on  demande à l'enfant ce qu'il a fait dans sa journée et qu'il répond « je ne sais pas » ou « je ne m'en souviens pas », que faire ?

On veut commencer par valider si l'enfant ne sait réellement pas ce qu'il a fait, peut-être parce qu'aucun événement marquant n'est arrivé. Il est possible aussi que l'enfant ne veuille pas en parler (on peut lui demander directement), en particulier si c'est difficile pour lui de le raconter. Il est donc important de choisir le bon moment pour poser des questions à l'enfant. On peut aussi proposer de raconter notre journée en premier pour que l'enfant ait un modèle sur lequel se fier.

Le but est d'aider l'enfant à être en mesure de partager ce qui se passe dans sa vie et de pouvoir mieux le comprendre tout en ayant du plaisir avec lui !

catégorie :

No items found.
No items found.