7/18/2022

Sucer le pouce ou la suce : comment aider ton enfant à dire adieu à cette habitude

Dans cet article, tu verras plusieurs conseils pour t'aider à enlever la suce ou le pouce de ton enfant de sa bouche.

Depuis que Raphaël a 3 ans, Jessica aimerait qu’il arrête de sucer son pouce et la suce.

Elle a fait plusieurs recherches sur Internet à ce sujet, mais elle est toujours aussi perdue. Elle veut aider Raphaël, mais elle ne sait pas comment s’y prendre. Ce n’est pas évident !

Est-ce que tu compatis avec Jessica ? Peut-être que, comme elle, tu te sens à court de moyens pour mettre fin à la suce et au pouce.

Si c’est ton cas, ne stresse pas ! Grâce aux quelques conseils que tu trouveras dans cet article, tu y arriveras 😌

Juste une petite chose avant d’embarquer dans le vif du sujet, par contre ! Si tu n’as pas déjà lu l’article précédent, qui porte lui aussi sur la succion du pouce et de la suce,  je te conseille d’aller le voir avant de continuer. Ça va t’aider à mieux comprendre mes trucs 😉

Des trucs pour arrêter le pouce et la suce

Parle avec ton enfant de son habitude de sucer son pouce ou la suce

Quand tu étais plus jeune, est-ce que ça t’est déjà arrivé de vouloir faire quelque chose, mais de te faire dire non par tes parents ? Si oui, n’est-ce pas que c’était plus facile à accepter s’ils t’expliquaient pourquoi que s’ils te lançaient un fameux « parce que c’est comme ça » ?  

Pour ton enfant, c’est pareil.

Si tu prends le temps de lui expliquer pourquoi tu lui demandes d’arrêter de sucer son pouce ou sa suce, il en verra sûrement plus l’utilité et il sera plus enclin à faire des efforts.

Utilise des récits fictifs

Imagine que ton enfant se mette à exagérer certaines situations ou à en inventer dans le but d’attirer ton attention. À ton avis, laquelle de ces options serait la plus efficace pour aider ton enfant à arrêter ?

A) Lui dire d’arrêter.

B) Lui enlever son jouet préféré en guise de punition.

C) Lui raconter l’histoire de l’enfant qui criait au loup.

Si tu as choisi l’option « C », félicitations ! 🎉

En effet, une histoire peut être super utile lorsque tu veux que ton enfant comprenne une leçon importante.

Évidemment, tu dois cibler des histoires qui ont un lien avec la situation que vit ton enfant. Si tu lis Hansel et Gretel à ton enfant dans le but qu’il arrête de sucer son pouce, tu risques d’être déçue 😅

Mais est-ce que des livres sur la suce et le pouce, ça existe ?

Oui. Je te suggère ceux-ci :

- Fripon : Monsieur Pouce de Dominique De Loppinot

- Lulu-Grenadine ne veut plus sucer son pouce de Lucie Durbiano

- La tétine de Nina de Christine Naumann-Villemi et Marianne Barcilon

- Cajoline : Au revoir, la suce de François Daxhelet

- P’tit loup veut sa suce de Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier

Pendant ou après la lecture, tu peux en profiter pour discuter avec ton enfant et pour le faire raisonner sur la leçon de l’histoire.

Par lui-même, il s’associera sûrement au personnage du livre et voudra faire comme lui. Dans ce cas, pourquoi ne pas utiliser la méthode mentionnée dans l’histoire pour aider ton enfant à arrêter de sucer son pouce ou la suce ? Tu pourrais même mentionner le nom du personnage une fois de temps en temps pour lui faire des petits rappels 💡

Utilise des exemples réels

Souvent, comprendre l’effet potentiel de nos actions est essentiel pour faire attention. C’est pour cela que les cours de conduite présentent autant de vidéos sur les accidents de voiture !

Même si ton enfant est jeune, son cerveau fonctionne de la même façon. N’hésite donc pas à lui expliquer l’impact que sucer son pouce ou sa suce peut avoir sur sa bouche et sur ses dents.

Bien sûr, ton but n’est pas de le terroriser, mais tu veux quand même qu’il soit conscient des dangers de son habitude.

Si ton enfant est plus âgé et pas trop facilement ébranlable, tu peux même lui montrer des images d’enfants qui ont des dents mal alignées 🦷📸

Sois optimiste, persévérante et motivante

Utilise des renforcements pour encourager et motiver ton enfant.

Par exemple, tu peux utiliser un tableau avec des dessins ou des collants, un sac à surprises ou des activités pour le récompenser.

Choisis ton moment.

Si ton enfant vit déjà du stress, ce n’est peut-être pas le temps de lui imposer un changement. Même chose de ton côté ! Sois consciente que la transition sera difficile pour vous deux, donc assure-toi d’avoir suffisamment de temps et d’énergie à accorder à tes démarches avant de les commencer.

Sois positive et persévère !

Tu dois être la fan numéro 1 de ton enfant et croire qu’il va réussir. Fais donc attention de ne pas exprimer de doutes devant lui 😅

Même si le processus est plus laborieux que prévu, ne lâche pas. Habituellement, les habitudes cessent en un mois le jour et en deux mois la nuit. Tu vas y arriver ! 🏆

Vas-y graduellement, en fixant de petits objectifs pour commencer.

Commence par éliminer la suce pendant de courtes périodes en journée, puis pendant une journée complète, puis la nuit.

Valorise le fait de devenir un grand garçon ou une grande fille et ne culpabilise pas ton enfant.

Rappelle-toi que cette habitude est souvent un automatisme qui réconforte ton enfant, donc ne le chicane pas. Concentre-toi plutôt sur les progrès et les efforts qu’il fait et encourage-le ! Il sera fier de devenir un grand garçon ou une grande fille 😁

Quelques conseils concernant le pouce

À ton avis, quelle habitude est plus difficile à arrêter : celle de sucer son pouce, ou de sucer une suce ?

Par expérience, je peux te dire que la tâche est plus complexe en ce qui concerne le pouce. Ce n’est pas comme si tu peux l’enlever de la main de ton enfant ! Donc, qu’est-ce que tu peux faire ? Voici quelques conseils pour t’aider :

- Parle des microbes qui sont sur les doigts de ton enfant et qui entrent dans sa bouche.  

- Sois à l’affût des moments où ton enfant a tendance à sucer son pouce.

Si c’est dans la voiture, occupe ses mains en lui proposant une activité, comme lire un livre qu’il doit tenir dans ses mains, faire des dessins sur un tableau effaçable, etc.

Si c’est en regardant la télévision, reste avec lui. Tente de ne pas le chicaner, mais seulement de lui faire des rappels, soit avec des mots ou en touchant sa main.

Si c’est la nuit, utilise quelque chose pour couvrir son pouce, comme un pansement, un bas décoré en visage ou une mitaine qui couvre seulement le pouce (il existe des modèles que tu peux acheter, mais tu peux aussi prendre des gants minces et couper tous les doigts en gardant juste le pouce). Sinon, tu peux dessiner des visages sur les pouces de ton enfant. Si les visages sont encore beaux le matin, c’est que les pouces n’ont pas été dans la bouche !

Tu peux aussi lancer à ton enfant le défi de ne pas sucer son pouce pendant un certain temps. Pour ce faire, utilise un chronomètre, un sablier ou une alarme. Pendant ce temps-là, joue avec ton enfant. Crée un bac d’activités pour l’occasion en choisissant des jeux qui occuperont ses deux mains (ex. pâte à modeler, jeu de construction, bricolage).

Bref, trouve une façon de rendre le processus dynamique et stimulant. Comme ça, ton enfant ne s’ennuiera pas trop de sucer son pouce.

Quelques conseils concernant la suce

Avec la suce, c’est pas mal plus simple. Voici ce que tu peux faire :

- Garde la suce hors de la vue de l’enfant.

- Le plus possible, limite l’utilisation au dodo, en laissant la suce dans le lit.

- Tu peux expliquer à ton enfant qu’il est difficile de le comprendre quand il parle avec sa suce.

- S’il va chercher sa suce par lui-même, tu peux lui demander de te la redonner. Tu pourras donc la remettre dans son lit, en lui expliquant qu’il pourra la reprendre à l’heure du dodo.

- Pendant le processus, évite de donner la suce à ton enfant pour le réconforter. Offre-lui plutôt une doudou, un toutou ou des câlins.

- La nuit, laisse la suce à proximité, mais encourage ton enfant à ne pas la prendre. S’il réussit (par exemple, si la suce est encore sous son oreiller au matin), tu peux lui donner une petite récompense. Pour commencer, tu peux aussi rester avec lui jusqu’à ce qu’il s’endorme.

- Ne retire pas la suce de ton enfant du jour au lendemain, sans le prévenir. Il faut y aller doucement, étape par étape.

Que faire si rien ne semble fonctionner ?

Si tu as tenté toutes ces stratégies avec ton enfant sans succès, cherche de l’aide. Parfois, lorsqu’une personne neutre et extérieure est impliquée, les chances de succès sont meilleures.

Je serais ravie d’être cette personne pour toi et ton enfant. Par le biais de l’un de mes programmes d’accompagnement pour les parents, tu aurais accès à encore plus d’informations sur le développement du langage et de la parole chez les enfants d’âge préscolaire. Des mamans comme toi et Jessica, j’en rencontre souvent, et j’adore vous aider.

Alors, as-tu envie de te lancer ? Si oui, sois certaine que je serai là pour te rattraper 😉

catégorie :